Simon Arnauld de Pomponne

De Viquipèdia
Salta a la navegació Salta a la cerca
Infotaula de personaSimon Arnauld de Pomponne
Pomponne1.jpg
Biografia
Naixement (fr) Simon Arnauld
11 novembre 1618
París
Mort 26 setembre 1699 (80 anys)
Fontainebleau
  Ambaixador 


  Secretari d'Estat d'Afers Estrangers 


  Ministre d'Estat de França 

Activitat
Ocupació Polític i diplomàtic
Participà en
La Société du Samedi Tradueix
Altres
Títol Marcgravi
Fills Henri-Charles Arnauld de Pomponne
Pare Robert Arnauld d'Andilly
Modifica les dades a Wikidata

Simon Arnauld, seigneur (1660) més tard marquès (1682) de Pomponne (París novembre de 1618 - Fontainebleau 26 de setembre de 1699) va ser un ambaixador, Secretari d'Estat dels Afers estrangers francesos i ministre d'Estat en el regnat de Louis XIV de França.

Biografia[modifica]

La Guirlande de Julie, revista on publicà poemes

Nacut el novembre de 1618,[1] Simon era fill de Robert Arnauld d'Andilly

La família Arnauld eren nobles originaris de la Basse-Auvergne i van arribar a París a mitjan segle XVI .[2]

Arnauld d'Andilly va ser rebut pels medis literaris i mundans i ell va frequentar la « Chambre bleue » de Madame de Rambouillet Va participar en el manuscrit poètic la Guirlande de Julie[3]

El 1642, Robert Arnauld d'Andilly obté de Louis XIII de França que el seu fill sigui nomenat intendent de la plaça forta de Casal, A Itàlia.

Sota la protecció de Le Tellier,[3] secretari d'estat de la guerra, que participa en diverses missions de l'exèrcit incloent la de l'any 1651, que el portà a Catalunya aleshores separada d'Espanya.

Gràcies al seu bon coneixement del Nord d'Itàlia se l'envià a una missió diplomàtica a Mantova

Una vegada retornat a Paris el febrer der 1665, Pomponne no és oblidat pels seus amics Claude Le Peletier i Michel Le Tellier, des de 1665, va ser nomenat ambaixador extraordinari a Estocolm.[4] Va deixar Suècia l'any 1668.

Posteriorment va ser enviat als Països Baixos i prepara la Guerra dels dos anys (1669-1671).[5]

Louis XIV l'envià de nou a Estocolm (1671), per tal de tractar d'obtenir que suècia abandonés la Triple Aliança. A la mort d'Hugues de Lionne va ser nomenat secrétaire d'État des Affaires étrangères. Pomponne cau en desgràcia reial entre el 1679-1691.[6]

El 1691 Pomponne passa a ser ministre d'État

Pomponne finalment el 1699 va ser nomenat surintendant des postes[3] (1697) va ser enterrat a l'église Saint-Merry de París, però el seu cor va ser enterrat a l'església Saint-Pierre-Saint-Paul de Pomponne.

Obres[modifica]

  • Simon Arnauld de Pomponne, Mémoires,[7] éd. J. Mavidal, Paris : B. Duprat, 1860, 2 vol.
  • Simon Arnauld de Pomponne, Relation de mon ambassade en Hollande (1668-1671), éd. H.H. Rowen, Utrecht, 1955.
  • Simon Arnauld de Pomponne a par ailleurs laissé d'autres mémoires inédits sur ses missions diplomatiques.[8]

Bibliografia[modifica]

  • Rémi Mathis, Simon Arnauld de Pomponne (1618-1699), secrétaire d'État des Affaires étrangères de Louis XIV, thèse pour le diplôme d'archiviste paléographe, 2 vol. dactyl., 2007, résumé dans Positions des thèses..., 2007, p. 133-142, disponible ici
  • Rémi Mathis, Le Solitaire et le Ministre. Autour de la correspondance Arnauld d'Andilly - Arnauld de Pomponne, Paris, 2012, 272 p.
  • Louis Delavaud, Le marquis de Pomponne, Paris : Plon et Nourrit, 1911, 363 p. [Riche recueil de documents agrémenté de réflexion. Daté mais demeure un des rares ouvrages sur Pomponne]


  • Louis André, « La première disgrâce de Simon Arnauld de Pomponne » dans Annuaire-bulletin de la société de l'histoire de France, 1937, p. 153-162. [Hypothèse intéressante sur une période alors mal connue de la vie de Pomponne, mais une démonstration un peu forcée et une méconnaissance de certaines sources].
  • René Pichard du Page, « Simon Arnauld de Pomponne avant son ministère (1618-1671). Étude sur sa jeunesse, sa carrière administrative et diplomatique », thèse pour le diplôme d’archiviste paléographe, résumée dans Positions des thèses…, Paris, 1910, p. 153-161. [Une thèse hélas perdue. Des positions de thèses évasives]
  • Rémi Mathis, « Un Arnauld à l'hôtel de Rambouillet. Note sur un poème inconnu d'Henri Arnauld, évêque janséniste d'Angers » dans XVIIPlantilla:Ème siècle, 2008, n°4, p. 725-731. [Cet article est avant tout consacré à l'oncle de Simon Arnauld mais restitue également à ce dernier plusieurs poèmes écrits au début des années 1640 et parus en 1669 de manière anonyme]


  • Rémi Mathis, « De la négociation à la relation d'ambassade. La seconde ambassade de Suède de Simon Arnauld de Pomponne (1671) », dans Revue d'histoire diplomatique, Plantilla:Numéro3, 2005. [Sur les modalités d'écriture d'une relation d'ambassade par le diplomate lui-même et le statut littéraire et historique de ce type d'écrit]. Lire en ligne sur HAL.
  • (anglès) Herbert H. Rowen, The Ambassador prepares for war. The dutch embassy of Arnauld de Pomponne (1669-1671), La Haye, 1957. [Analyse très précise de la préparation d'une guerre par les puissances. Pomponne vu comme un des engrenages d'une grande entreprise européenne]
  • Paul Sonnino, « Arnauld de Pomponne, Louis XIV’s Minister for Foreign Affairs during the Dutch War », dans Proceedings of the Western Society for French History, t.1, 1974, p. 49-60. [Vaste analyse du rôle d'un secrétaire d'État des Affaires étrangères pendant une guerre]
  • Herbert H. Rowen, « Arnauld de Pomponne, Louis XIV’s moderate minister » dans American Historical Review, vol. 61, n°3, avr. 1956, p. 531-549. [Une des premières analyses de l'œuvre diplomatique de Pomponne]
  • Charles Gérin, « La disgrâce de M. de Pomponne. 18 novembre 1679 » dans Revue des questions historiques, 1878, vol. 23, p. 5-70. [Étude d'une grande érudition faisant encore référence]


  • Alain Niderst, « Jansénisme et politique, le cas Arnauld de Pomponne » dans Jean Jehasse et Antony McKenna, Religion et politique : les avatars de l’augustinisme, actes du colloque organisé par l’Institut Claude Longeon à l’Université Jean Monnet de Saint-Étienne du 4 au 7 octobre 1995, Saint-Étienne : Publ. de l’Université de Saint-Étienne, 1998, p. 267-274. [Rien de nouveau mais une analyse stimulante]

Notes i referències[modifica]

  1. Louis Delavaud, Le marquis de Pomponne, Paris : Plon et Nourrit, 1911, p. ??
  2. Alexander Sedgwick, The Travail of conscience. The Arnauld Family and the Ancien Régime, Harvard Historical Studies, 1998.
  3. 3,0 3,1 3,2 Rémi Mathis, Simon Arnauld de Pomponne (1618-1699), secrétaire d'État des Affaires étrangères de Louis XIV, thèse pour le diplôme d'archiviste paléographe, 2 vol. dactyl., 2007, résumé dans Positions des thèses..., 2007, p. 133-142, disponible ici.
  4. Simon Arnauld de Pomponne, Mémoires, éd. J. Mavidal, Paris : B. Duprat, 1860, vol. 1
  5. Herbert H. Rowen, The Ambassador prepares for war. The dutch embassy of Arnauld de Pomponne (1669-1671), La Haye, 1957
  6. Charles Gérin, « La disgrâce de M. de Pomponne. 18 novembre 1679 » dans Revue des questions historiques, 1878, vol. 23, p. 5-70
  7. Sous ce titre sont publiés deux œuvres distinctes, le Mémoire sur les différents intérêts des princes de l’Empire et de l’Europe et la relation de sa première ambassade de Suède (1665-1668).
  8. Ils ont été édités par R. Mathis dans la thèse d'École des chartes ci-dessus. L'ensemble des mémoires de Pomponne sera édité pour sa thèse de doctorat.

Enllaços externs[modifica]

A Wikimedia Commons hi ha contingut multimèdia relatiu a: Simon Arnauld de Pomponne Modifica l'enllaç a Wikidata